L’élimination de candidats et les réseaux sociaux

Selon l’article, Recherche d’emploi et FACEBOOK, LINKEDIN : gare aux dérapages, publié par Jean-Charles Condo (http://www.branchez-vous.com/affaires/benefice-net/actubn/2009/08/recherche_emploi_facebook_link.html), un employeur américain sur deux utilise les réseaux sociaux pour recruter et éliminer des candidats. Plusieurs éléments peuvent être pris en compte pour éliminer des candidatures. Selon l’étude menée par la compagnie Harris Interactive auprès de plus de 2600 cadres et spécialistes des ressources humaines, les principaux éléments pour écarter un candidat en se basant sur les réseaux sociaux sont les suivants :

–          Photos ou informations inappropriées ou provocatrices

–          Contenu indiquant que le candidat consomme de l’alcool ou des substances illicites

–          Critiques à l’égard d’un employeur précédent ou d’un collègue de travail

–          Le candidat fait preuve de faibles aptitudes dans la communication

Ce phénomène de recrutement par les réseaux sociaux suscite l’intérêt de plusieurs et amène un important débat. Les opinions sont partagées, d’un côté il y a des personnes qui jugent que la vie privée des gens ne devrait pas être un critère de détermination pour l’obtention d’un emploi. Par exemple, un profil Facebook ne démontrerait pas les aptitudes et les qualités d’un candidat. Cependant, d’un autre côté, certaines personnes pensent que les informations et les images que les gens décident de publier sur les réseaux sociaux reflètent l’image de l’individu. Pour notre part, nous avons tendance à penser que tant que les critères de sélection pris en compte reposent sur des caractéristiques professionnelles qui ne vont pas à l’encontre des lois sur la discrimination, le recrutement sur les réseaux sociaux reste valide. En d’autres mots, la sélection ne doit pas se baser sur des caractéristiques telles que l’origine ethnique, le sexe, l’âge, etc. Par contre, les recruteurs peuvent éliminer des candidats qui semblent manquer de professionnalisme, de maturité ou de pudeur dans le but d’engager des candidats à l’image de la compagnie. Alors, les entreprises opteront pour des candidats dont l’image est représentative des valeurs qu’ils jugent importantes à considérer.

Selon vous, est-ce qu’une personne n’ayant pas de profil Facebook fait d’elle une personne antisociale et par le fait même, une mauvaise candidate? Quels éléments sont réellement pertinents pour éliminer un candidat? Bref, la limite n’a pas encore été établie. D’après vous, où doit-elle se situer?

Équipe 54

Publicités

7 Responses to L’élimination de candidats et les réseaux sociaux

  1. Pour ce qui est de ne pas avoir un profil Facebook ne fait pas de quelqu’un un antisocial, mais nous sommes d’accord sur le fait de n’avoir aucun profil, peu importe le réseau social, peut fermer des portes quant aux possibilités d’embauche. D’ailleurs, avoir un profil sur ces sites peut avoir plusieurs bénéfices, mais comporte aussi d’importants dangers si on ne fait pas attention à notre image sur de tels sites.

    Équipe 55

    • Nous ne croyons pas que la personne qui n’a pas de profil Facebook va passer à côté d’une occassion d’affaire. Nous percevons les réseaux sociaux comme un outils de validation des candidadures et non comme un outils de recrutement. Facebook est ni un site pour les chercheurs de tête et ni un site où l’on peut postuler pour des emplois. De ce fait, nous croyons qu’une personne qui ne possède pas de compte Facebook aura autant de chance d’obtenir le même emploi qu’une personne qui possède un compte Facebook.

  2. Équipe 52 dit :

    Au risque de nous répéter, le candidat qui postule pour un emploi devrait maintenant se méfier et bloquer tout accès à son compte en augmentant les paramètres de confidentialité. De cette manière, l’employeur ne pourras pas avoir accès aux photos et commentaires du candidat. Pour continuer, il y a plusieurs photos insérés sur facebook qui ne vienne pas de nous, c’est-à-dire que la personne a été identifié par quelqu’un d’autre, de ce fait les employeurs qui juge une photo sur facebook pour éliminer les candidats sont des parfaits imbéciles et pardonnez-nous l’expression pour répondre à leur besoin. La vie professionnelle diffère complètement de notre vie privé, à preuve, plusieurs personne du bureau de type réservé et assidu pourront avoir une personnalité très décontractée et fougueuse à l’extérieure. Pour finir, les personnes qui n’ont pas de compte facebook ne sont pas forcément antisociale, mais celle-ci n’a peut-être pas le goût ou le temps d’avoir un compte. Dans le même ordre d’idées, combien avez-vous réellement d’amis sur facebook ? combien de temps passez vous par jour sur facebook ? voilà des réponses qui commencent à être traumatisante pour certains, on peut d’ailleurs penser que certaines personnes ne s’ouvrent pas un compte pour ces raison.

    L’équipe 52

  3. Équipe 53 dit :

    Nous croyons que Facebook n’est pas nécessairement une source fiable pour évaluer un candidat. Par exemple une personne qui passe trop de temps sur Facebook dans sa vie de tous les jours va surment amener ses habitude au travail. Par conséquent, ceci aura des effets négatifs sur son professionnalisme.
    Il est important de faire une différence entre la vie privée et la vie professionnelle d’une personne. Sa vie privée n’est pas nécessairement le reflet de sa vie professionelle.
    Ensuite, les employeurs peuvent être portés à aller consulter les profils Fabebook de leurs futurs employés. Alors, les futurs employés ne doivent pas négliger l’impact de leur image sur Facebook pour leurs emplois futurs.

    • Équipe 54 dit :

      En effet, les gens passent énormément de temps sur leur profil Facebook. Ils en viennent quasiment accros et ils en développent même une habitude.

      Ces personnes auront tendance à consulter leur Facebook durant leurs heures de travail, ce qui est en soit une très mauvaise habitude à adopter. De ce fait, ce n’est pas pour rien que certains employeurs se doivent de bloquer des sites internets tel que Facebook.

      Les avantages et inconvénients d’avoir un profil Facebook seraient un sujet très intéressant à explorer. Une partie de ce sujet est couvert au billet 3.

  4. loglibre dit :

    Tout comme l’équipe 52, nous trouvons que la vie personnelle d’un individu peut être absolument différente de la vie professionnelle. Autant qu’une personne assidue peut être fougueuse à l’extérieur du travail, un employé qui semble anti-social, car il a peu d’amis facebook ou car son profile contient peu d’activité, peut être véritablement très social et même entrepreneur en milieu professionnel. Aussi, comme c’est déjà mentionné, les publications sur les profils facebook ne dépendent pas seulement de la personne en question, mais bien des amis. Bref, nous trouvons que les profils facebook ne reflètent pas nécessairement l’image des gens de façon juste et complète et que la vie personnelle et privée ne devrait pas se faire usée comme un critère de détermination pour l’embauche d’un candidat. C’est de la sorte qu’il est toujours préférable d’augmenter la confidentialité des publications et des activités sur les réseaux sociaux.
    Finalement, il est totalement absurde qu’une personne soit jugée anti-sociale puisqu’elle n’a pas de compte facebook. Ceux-ci sont probablement plus sociales et peut-être même de meilleurs candidats que les utilisateurs facebook qui passent la plupart de leur journée sur leur compte.

  5. Équipe 54 dit :

    Nous sommes en accord avec certains de vos commentaires par contre nous croyons qu’il y a de bons cotés à l’utilisation des réseaux sociaux. Pour un employeur qui recherche des personnes avec certaines caractéristiques, les réseaux sociaux peuvent servir de premier tri. Par contre, pour répondre à ceux qui pensent qu’il est facile d’augmenter sa sécurité sur les réseau sociaux, nous vous répondrons ceci. Avez-vous des comptes utilisateurs sur certains jeux en ligne? Avez-vous des comptes sur certains réseaux de rencontres? Plusieurs de ces sites ne protégeront pas les informations que l’on y met. Par exemple, une personne qui possède des comptes de plusieurs jeux en ligne, sera peut-être catégorisée différemment, comme quelqu’un de peu sérieux ou autre. Pour conclure, nous vous dirons que malheureusement tous jugent et tous seront jugés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :